Profiter des meilleurs conseils pour l’isolation des combles

Isolation des combles

Les combles ainsi que la toiture ont besoin d’être protégés par une isolation de qualité afin d’éviter d’importantes déperditions de chaleur. Près de 30 % de l’air chauffé « fuit » par cette partie de la maison si elle n’est pas correctement isolée.

Comment isoler ses combles ?

Ce volume intérieur qui est situé juste sous la toiture peut être aménagé de sorte à être habitable. À l’inverse, quand cet espace est laissé tel quel, on parle de combles perdus. Dans les deux cas, des travaux d’isolation sont nécessaires. Cette rénovation est économique puisqu’elle permet de faire de substantielles économies de chauffage. De plus, il ne s’agit pas forcément d’un investissement coûteux. En effet, dans certains cas, cette optimisation thermique est prise en charge par l’État (via le ministère de l’environnement) et par certaines sociétés dont l’activité est polluante. Grâce aux « certificats d’économie d’énergie » (CEE), ces entreprises peuvent éviter de verser la taxe carbone si elles participent au financement de travaux de rénovation thermique chez les particuliers. Pour en savoir plus sur ce dispositif, cliquez sur www.mescomblesgratuits.fr. Les personnes éligibles à ce programme avantageux n’ont qu’un euro symbolique à donner à l’artisan chargé des travaux. Leurs combles perdus seront isolés au sol ainsi que les rampants sous toiture, c’est-à-dire les éléments en pente.

Des matériaux efficaces et sains

Pour isoler des combles de ce type, les professionnels utilisent souvent de la laine minérale, une ou deux couches, sous forme soufflée (en vrac) ou bien en panneaux voire rouleaux. Si l’artisan pose deux épaisseurs de matériau isolant, il les croise pour une meilleure protection contre le froid. Des panneaux en polystyrène sont quant à eux posés sur le sol des combles ou entre les solives. Concernant des combles destinés à être habités, la pose de laine de verre se fait par l’intérieur, sous la toiture. Un film dit « pare-vapeur » est placé sur ce matériau isolant, il s’agit d’une fine couche de plastique qui évite que de la vapeur d’eau ne se dépose sur la laine minérale. Avec une isolation combles réalisée au moyen de matériaux synthétiques, un film pare-vapeur est inutile. Dans ces combles habitables, l’isolation doit être dissimulée pour des raisons esthétiques. La finition est au choix, selon les préférences, à savoir des revêtements tels que le crépi, le bois ou le plâtre.

Des solutions performantes pour isoler

Pour une habitation en construction, les travaux d’isolation thermique sont réalisés par l’extérieur. Cette protection est complétée par une isolation intérieure des combles. L’artisan veille à assurer une bonne ventilation de la toiture. Cette précaution est essentielle pour se débarrasser de l’humidité résiduelle qui risquerait de nuire aux qualités de l’isolant voire de la charpente. Un film sous toiture est préconisé pour protéger les combles d’une éventuelle pénétration de pluie ou de neige. Cette membrane multi-couches évite aussi l’entrée d’insectes (parfois d’oiseaux) et les dépôts de poussière. Une isolation des combles peut aussi nécessiter que l’artisan en charge des travaux de rénovation prévoie une lame d’air ventilée afin que l’humidité venue des combles soit bien évacuée. Une bonne isolation de la toiture est également bénéfique en été, quand la température monte à l’extérieur. On évite ainsi qu’il fasse trop chaud sous les combles (le mercure peut y atteindre 70 °C sans isolant) et la maisonnée reste bien au frais ! Ces travaux doivent être réalisés par un artisan doté du label « RGE » (reconnu garant de l’environnement).

Conseils pour isoler correctement ses combles
L’isolation des combles à 1 € : Qui a le droit ?