Conseils pour choisir une chaudière à haute performance énergétique

chaudière

Si vous changez une vieille chaudière, vous devez tenir compte des limites de puissance, d’efficacité et de ventilation de la chaudière. Lorsque l’hiver arrive, il est temps d’évaluer votre système de chauffage et de remplacer les composants vieillissants ou défectueux. La première chose à regarder est votre chaudière, la source de chaleur la plus courante. Les chaudières utilisent généralement du gaz naturel, du fioul ou du bois pour chauffer un réseau d’eau chaude, qui est ensuite renvoyée à votre domicile via un radiateur ou un plancher chauffant.

Le fonctionnement d’une chaudière à haute performance énergétique

L’efficacité de l’appareil se reflète dans ses caractéristiques techniques. Il est exprimé en pourcentage. Plus le pourcentage est élevé, plus la chaudière est efficace. Autrement dit, pour choisir une chaudière qui favorise les économies d’énergie, il faut viser le rendement le plus élevé possible. Les chaudières à très hautes performances énergétiques sont les chaudières les plus performantes et les moins polluantes. Aussi appelée chaudière gaz à condensation. Bien qu’efficaces, elles ne reposent pas sur les énergies renouvelables. Ils utilisent des combustibles fossiles. Les chaudières à très hautes performances énergétiques ont une double fonction. Premièrement, elle récupère la chaleur de la combustion du gaz naturel comme n’importe quelle autre chaudière conventionnelle. Le potentiel libéré lors de la condensation de la vapeur a été capté avec succès en préchauffant l’eau de la chaudière, en récupérant la vapeur d’eau libérée lors du processus de combustion, en transformant les gaz de combustion de la vapeur à l’état liquide. Un système qui peut économiser considérablement la consommation de carburant. Il est préférable de faire appel à un spécialiste pour le remplacement chaudière gaz.

Vérifier le rendement

Il y a certains types de chaudières selon lesquelles favoriser, comme la chaudière écoénergétique, crée pour accompagner le propriétaire à surveiller leur coût de chauffage et à économiser de l’énergie. Si votre système de chauffage a plus de 10 ans, vous pouvez économiser beaucoup d’argent en passant à un modèle plus récent. Les calculs d’efficacité peuvent déterminer si votre chaudière actuelle convient à votre maison. C’est une bonne première étape pour décider de le remplacer ou non. L’efficacité est un facteur clé lors de l’achat d’une nouvelle chaudière. Cet indice montre l’efficacité avec laquelle un appareil convertit le carburant en chaleur. Remplacer une vieille chaudière par une chaudière économe en énergie peut sembler une tâche facile, cependant, ces appareils nécessitent des conditions de fonctionnement différentes pour atteindre leur efficacité. Toutes chaudières ayant une efficacité de 85 % ou plus sont considérées comme une chaudière à haut rendement ; beaucoup sont certifiées Energy Star, ce qui signifie qu’elles respectent les directives strictes en matière d’efficacité énergétique établies par l’Environmental Protection Agency. Par exemple, actuellement, la plupart des nouvelles unités de combustible sont efficaces entre 80 % et 90 % et peuvent atteindre entre 89 % et 98 % d’équivalent gaz. La chaudière gaz à condensation peut atteindre plus de 96 % de leur puissance lorsqu’elles sont utilisées avec une sonde extérieure prenant en compte la température extérieure. Les chaudières électriques sont efficaces à près de 100 % et ne produisent aucun gaz d’échappement ; dans les régions où les coûts d’électricité sont faibles, elles peuvent être une bonne option si votre maison ne dispose pas d’un réseau hydroélectrique pour alimenter le chauffage central.

Choisir la ventilation

Lorsque vous voulez remplacer chaudière gaz, vous allez aussi devoir choisir les systèmes de ventilation que vous pouvez utiliser dans votre maison. Une chaudière évacuée par un conduit évacue naturellement ses gaz par une cheminée : on parle d’un conduit de cheminée, qui est de type double-flux qui aspire l’air extérieur pour la combustion et expulse les fumées. Ce type de cheminée est obligatoire pour l’installation de chaudières à condensation. Si la chaudière utilise la « ventilation naturelle », c’est-à-dire utilise l’air ambiant pour la combustion, elle ne peut être installée que dans une pièce ouverte, pas dans un placard ou une pièce étroite.

Prendre en compte la puissance

Pour un remplacement chaudière gaz, il est essentiel d’examiner certains critères qui vont vous permettre de choisir au mieux la puissance dont vous avez besoin. La puissance d’une chaudière à gaz correspond à la quantité d’énergie dont elle est capable pour chauffer votre logement et produire de l’eau chaude. Ces données, exprimées en kilowatts. Pour déterminer sa puissance, vous devez tenir compte de la surface de la pièce chauffée de votre logement, des performances énergétiques du logement en termes d’isolation, de votre surface habitable et du nombre de personnes vivant dans le foyer. Il n’est pas rare de trouver de nombreux logements avec des équipements trop grands et donc inadaptés. La chaudière n’aura pas un fonctionnement en régime permanent, mais s’éteindra et se rallumera fréquemment en alternance pour réguler sa puissance de chauffage, ce qui entraîne inévitablement une usure prématurée de certains composants et une surconsommation d’énergie. À noter qu’il y a plusieurs contributions pour vous soutenir au changement chaudière gaz par une chaudière THPE (Très Haute Performance Energétique).

Réduire la consommation d’énergie : opter pour les énergies renouvelables
Ventilateur de plafond : avec ou sans lumière ?