Quelle est la bonne température dans chaque pièce de la maison ?

Le sujet du confort thermique est très subjectif, car il varie en fonction de la sensibilité de chaque personne, ou même des critères socioculturels (une personne habitant dans une zone avec un climat méditerranéen n’aura pas les mêmes critères de confort qu’une personne habitant dans une zone avec un climat plus froid). Une bonne gestion de la température dans la maison peut à la fois permettre d’avoir un bon confort thermique tout en réalisant des économies d’énergie, réduire la facture énergétique, mais aussi de limiter les impacts sur l’environnement.

La température idéale pour chaque pièce

La température idéale pour chaque pièce dépend en générale du temps que l’on y passe. La température conseillée pour les pièces à vivre comme la cuisine, le salon ou la salle à manger est de 19 °C, une température idéale pour les besoins et le temps qu’on passe dans ces pièces. Dans la chambre à coucher une température comprise entre 16 et 18 °C est idéale pour favoriser un sommeil profond et réparateur, une température trop élevée aura pour conséquence un sommeil plus agité et perturbé. Une température plus élevée entre 21 et 23 °C est nécessaire pour la salle de bain afin de bien profiter du confort de cet espace. Les lieux de passage (hall d’entrée, couloir, toilette) ne nécessitent pas de température supérieure à 17 °C.

La température idéale pour consommer moins

Selon l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) 19 °C c’est l’idéale pour la température dans la maison, une information validée par de nombreux experts. 19 °C est donc une température idéale pour avoir un bon confort thermique tout en faisant des économies sur les dépenses énergétiques, car il faut savoir que 1 °C de plus sur le chauffage, c’est 7 % de consommation en plus ce qui au bout de plusieurs mois se ressentira sur la facture.

Faut-il éteindre le chauffage en cas d’absence ?

Il est essentiel d’adapter la température dans la maison quand on s’absente pendant de longues heures ou sur une durée prolongée pour éviter des dépenses énergétiques inutiles. Réduire la température à 16 °C en cas d’absence de courte durée et à 12 °C en cas d’absence de 24 heures ou plus permet de réaliser beaucoup d’économie. Cependant, évitez d’éteindre complètement le chauffage, car la remise en route de l’installation pour atteindre la température désirée aura pour conséquence une hausse importante de la consommation. Attention, en période hivernale en cas d’absence prolongée, il ne faut surtout pas éteindre complètement le chauffage pour éviter le gel des canalisations.

Comment entretenir ses appareils de chauffage ?